jeudi 24 avril 2014


Visites:


Album BRIGHT

BRIGHT selon la presse

 


Top départ de BRIGHT à Koutoula Yarcé

132 complexes scolaires pour promouvoir l’éducation des filles.

Burkinabé Response to Improve Girls’ Chances To Succeed (BRIGHT) cela se traduit en substance, par l’amélioration des chances de succès des filles à l’école au Burkina. Pour marquer le projet d’une pierre blanche, tous les acteurs de BRIGHT se sont retrouvés à koutoula Yarcé dans le Sanmatenga afin de procéder au lancement technique des travaux. La cérémonie a été présidée par le Ministre de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation le lundi 12 juin passé, en présence de l’ambassadrice des Etats-Unis au Burkina, du Représentant Résident de Plan Burkina, et du Catholic Relief Services.

On ne le dira jamais assez, la problématique de la promotion de l’éducation de la jeune fille demeure toujours l’épine dorsale de toute tentative de développement dans notre pays. C’est pourquoi le projet MCC-BRIGHT qui prévoit la réalisation de 132 complexes scolaires avec des mesures d’accompagnement pour les futures écoliers, semble véritablement être l’une des meilleures solutions du problème.

La mobilisation exemplaire des populations, en ce début du projet et ce, malgré le contexte des premières pluies de la saison, augure déjà de leur adhésion à cette initiative. BRIGHT est déjà une réussite même avant son lancement, dira le Représentant Résident de Plan Burkina, M Fritz Foster, en ce qu’il a permis déjà la scolarisation d’environ 5000 filles. Il reste à espérer que cet effectif soit pondéré suffisamment afin qu’aucune fille de ce pays ne soit mise en marge du savoir, seul pouvoir libérateur de l’homme. C’est d’ailleurs par ce souci de doter les filles du pouvoir libérateur que l’ambassadrice des Etats-Unis, madame Jeanine Jackson, a justifié le soutien du Peuple américain au projet à hauteur de 6,5 milliards de francs CFA. BRIGHT saura certainement briller de toutes les lumières, pour que l’école s’ouvre le plus possible aux filles, et pour que l’obscurantisme disparaisse à jamais au Burkina.



Des enfants fréquentant une des 70 écoles nouvellement ouvertes en attendant les classes définitives au cours de l’année scolaire 2006-2007


Lisa FRANCHETT du Bureau Régional de l’USAID pour l’Afrique de l’Ouest basé à Accra en visite dans une école BRIGHT près de Kaya


1er mars 2010 : cérémonie conjointe de clôture de BRIGHT II , Phase I et de lancement de BRIGHT II


BRIGHT

O1 BP 1184 Ouagadougou 01

Tel :
(+226)50 37 87 33
(+226) 50 37 87 35
(+226) 50 37 87 37
(+226) 50 37 87 38

Fax :
(+226) 50 37 87 39

E-mail
info@brightnews.org


 

Related Links